Lettre d’information automne 2018

Chers amis de Kudimba,

Pour cet automne, nous vous avons concocté une lettre d’information un peu spéciale.

Étudiantes en médecine écossaises, Kate et Monica sont venues au Malawi sous l’égide de Kudimba, pour assurer une mission de volontariat en partenariat avec la clinique locale. Voici leur histoire…

Kate et Monica, en poste à la clinique de Pothawira

«Notre stage au Malawi a commencé par un voyage de 23 heures depuis Glasgow, en Écosse. À notre arrivée au Malawi, Max, le représentant local de Kudimba, souriant et amical, nous a accueillies à l’aéroport. Durant le trajet de deux heures entre Lilongwe et Kudimba, située dans le village de Lifuwu, il n’a pas manqué de nous signaler les points d’intérêts et nous à aidé à trouver l’équipement de base nécessaire pour la durée de notre séjour. Le premier coucher de soleil sur sur le lac était si impressionnant que nous avons su instantanément que nous allions passer 5 bonnes semaines au Malawi! Après avoir déballé et installé notre nouvelle maison, nous nous sommes couchées, à l’abri des moustiquaires pour une nuit de sommeil bien méritée.

Les deux chalets et le bâtiment administratif de Kudimba.

Le lendemain matin, nous avons exploré le sympathique petit village de Lifuwu et avons commencé à nous familiariser avec la plage. Les enfants qui jouaient dans le lac tenaient absolument à nous montrer les petits poissons qu’ils avaient attrapé et Monica a même eu l’honneur et l’avantage d’en tenir un, au grand bonheur des enfants! Nous avons ensuite organisés nos futurs trajets en moto-taxis vers la clinique, une organisation loin du « métro-boulot » mais toujours amusante. Plus tard, tout en cuisinant la nourriture achetée au marché local, nous avons échangé avec Cornelio, le manager du site, et sa famille qui vivent à Kudimba.

Notre seconde journée au Malawi, a marqué le début de notre affectation à la clinique Pothawira. Peter Maseko et sa charmante épouse, Emma, ont créé Pothawira en 2011. Autour de la clinique, située à quelques minutes de la ville de Salima, on trouve une école primaire et un orphelinat. Monica et moi étions basées au centre de santé, qui gère la clinique de consultation externe, très fréquentée, accueillant 200 à 300 patients par jour. Le paludisme est diagnostiqué chez de nombreux patients à l’aide de tests sanguins disponibles à la clinique. En offrant des services de qualité supérieure à ceux des hôpitaux publics à un coût inférieur à ceux d’autres cliniques privées, l’organisation s’est rapidement développée et fournit des services vitaux à la communauté.

Les journées à la clinique ont été longues mais variées. Nous avons travaillé à tour de rôle, dans les salles de consultation, la salle de traitement, la zone de triage et la salle de dépistage du paludisme. M. Maseko et les infirmières étaient d’excellents superviseurs et nous ont appris à panser des plaies épouvantables, à perfectionner notre technique d’injection et à évaluer rapidement l’état des patients. Nous avons beaucoup appris sur les soins de santé dans les pays en développement et sur la manière de tirer le meilleur parti des équipements disponibles dans un contexte de ressources médiocres.

A la fin de notre stage, nous avons visité Kunyumba (le centre d’accueil de jour pour enfants vulnérables situé dans le village voisin de Senga Bay), nous avons passé un bel après-midi à jouer dans le sable avec les enfants. C’est un endroit tellement beau ou règne la joie et la bonne humeur. Les enfants y sont épanouis et le personnel qui les entourent, fait un travail remarquable.

Le nouveau chalet de briques de Kudimba, à Lifuwu.

Notre séjour au Malawi n’aurait pas été le même sans l’aide du personnel de Kudimba. Cornelio nous a donné des conseils sur les endroits où acheter les meilleures tomates et nous a fait nous sentir en sécurité pendant notre séjour à Kudimba. Mercy a été d’une aide incroyable. Elle nous a préparé chaque jour des repas sains et savoureux que nous avons apprécié après nos journées de travail à Pothawira. Elle nettoyait le chalet et lavait notre linge (c’eut été notre pire corvée !!). Je ne pense pas que nous aurions pu nous en sortir sans elle!

Monica et moi avons passé un excellent séjour au Malawi. Nous avons pu découvrir les plus et les moins du système de santé en Afrique subsaharienne, nous avons apprécié la culture malawienne, mangé de la bonne nourriture (nous recommandons fortement le riz et les haricots de Mercy!), Vu de belles plages, rencontré des gens merveilleux et attentionnés et appris à vivre dans une magnifique région du monde pendant quelques semaines. Merci à tous d’avoir rendu notre voyage aussi incroyable, un merci particulier à Maaike! ”

Le bâtiment administratif.

Nous sommes bien sûr ravis que Kate et Monica aient passé un moment aussi enrichissant avec Kudimba. Dans le même temps, elles ont fait preuve d’une grande résilience face à la difficile réalité de la vie et du système de santé au Malawi. Nous espérons que d’autres volontaires et visiteurs suivront leurs traces.

La première photo montre Kate et Monica à la clinique. Jetez également un coup d’œil aux autres images et admirez les plus récentes constructions de Kudimba : le batiment administratif est terminé, et, cerise sur le gâteau, le chalet de briques destiné à l’hébergement des volontaires et des visiteurs est également prêt à accueillir les prochains visiteurs. Si nous avons pu construire ce chalet, c’est grâce à une généreuse donation de Gina et Adam, des « sponsors » américains, qui soutiennent Kudimba et financent les études d’Austin, l’un de nos protégés, depuis plusieurs années. Zikomo Kwambiri ! (Merci beaucoup !)

La prochaine lettre d’information sera diffusée en direct du Malawi, avec toujours plus d’informations et d’images des nouveaux développements !

Lettre d’information Été 2018

Chers amis de Kudimba,

Il est temps de vous donner des nouvelles de Kudimba.

Il y a beaucoup à dire … par où commencer ?

Notre dernier projet en date est bien avancé : le bâtiment administratif comprend maintenant, deux salles de bains, un bureau, un garage, un espace de stockage et un local pour le gardien.

Grâce à l’aide de Micka’, notre volontaire français et d’un plombier malawite, nous avons maintenant deux cabines de douches, des lavabos et deux toilettes parfaitement fonctionnels, les sols des salles de bains sont terminés et il y a de l’électricité dans tout le bâtiment. Nous avons, pour des raisons de sécurité, installé des éclairages LED à détecteur de mouvement et faible consommation d’énergie à l’extérieur du bâtiment.

C’était inespéré mais un électricien local, ami de longue date, nous a aidé gratuitement, pendant ses jours de congé, en installant toute l’électricité dans le nouveau bâtiment. Il a fait un travail formidable et, en échange de son temps, nous avons décidé de l’aider, lui et sa famille, à acquérir son propre terrain. À l’avenir, nous espérons pouvoir l’aider à construire sa « modeste » maison traditionnelle, nous y reviendrons plus loin dans ce bulletin.

Nous avons pu finir la toiture du bâtiment grâce à une aide financière de notre bonne amie Ruth, nouveau membre de Kudimba. Elle vous avait été présentée dans ce précédent bulletin. La saison des pluies ayant duré beaucoup plus longtemps que prévu, il nous était impossible de continuer les travaux à l’intérieur du bâtiment sans finir la toiture que nous avons nommé « Ruthie’s Roof » (« le toit de Ruthie »).

Il reste du travail à faire dans le bâtiment administratif avant qu’il ne soit complètement terminé, mais la fin est en vue.

Kudimba a enfin la pompe solaire qui permet d’alimenter en eau le réservoir d’eau depuis le puit. Le réservoir se remplit en seulement 2 heures avec une énergie 100 % solaire, ce qui dépasse largement nos espérances.

Cette année encore, nous avons pu envoyer du matériel en participant à l’affrètement d’un container géré par une ONG anglaise. Le container partit du Royaume-Uni est arrivé au Malawi sans soucis.

Nous avons réceptionné un chargement composé d’équipement de cuisine, d’outils, de téléphones portables d’occasion et d’équipements hospitaliers, tout cela livré à Salima, c’est à dire, presque à notre porte. L’équipement hospitalier a été donné à une clinique locale, les téléphones d’occasion ont été donné à l’électricien malawite, mentionné plus haut… Il les a testé, réparé si nécessaire puis revendu pour générer les fonds qui l’aideront à construire la maison de sa famille.

Les prochaines étapes de construction commence par la finition du bâtiment administratif, puis la construction d’un second chalet pour les bénévoles et ensuite, en fin d’été, notre gros projet : le centre d’éducation. Nous vous parlerons plus en détails de ces projets passionnants dans le prochain bulletin. Au vu du volume de travaux de construction, nous envisageons de recruter un autre membre du personnel pour aider Cornelio et M. Gombachika pour la construction du bâtiment. Cornelio et M. Gombachika travaillent beaucoup. Nous sommes toujours aussi impressionnés par leur engagement et la qualité de leur travail. Le travail qu’ils produisent est en général bien plus précis que le travail des entreprises locales auxquelles nous faisons parfois appel.

Dans le même temps, Mercy, notre nouvelle « étudiante/membre du personnel » a été très occupée par ses cours d’informatique et ses leçons de conduite. Elle parfait actuellement le rôle de réceptif – qui sera le sien à l’avenir – en s’occupant de nos visiteurs.

Nous avons, en ce moment, deux volontaires très enthousiastes, Kate et Monica. Elles sont écossaises, étudiantes en médecine et travaillent pour l’hôpital local. Motivées, elles ont commencé à travailler dès le lendemain de leur arrivée. Nous en sommes évidemment très satisfaits et fiers. Elles auront, sans aucun doute, beaucoup à faire, car, il y a habituellement, de longues files d’attente pour les consultations hospitalières. En outre, elles aident Mercy à parfaire la qualités de son accueil dans l’attente des futurs invités. Nous espérons qu’elles prendront également quelques jours de repos au cours de leur séjour à Kudimba pour profiter de la beauté du Malawi et passer du temps avec les enfants de Kunyumba.

Boucles d’oreilles © Zikomo Accessoires

Nous avons été très impressionnés par l’ampleur des événements organisés autour de la collecte de fonds en faveur de Kudimba en Belgique ces derniers 6 mois. Certains de nos supporters locaux ont rencontré un vif succès en organisant une vente de fraises sur le marché de Lauwe. Nos amies de longue date de Zikomo Accessoires continuent de supporter financièrement Kudimba au travers de la vente de bijoux fabriqués à partir de chambres à air de vélo recyclées. Leur stand sur un Festival belge a rencontré – comme d’habitude – un grand succès. Un très grand merci à eux!

Rendez-vous après l’été pour de nouvelles aventures !

L’équipe Kudimba

Lettre d’information Printemps 2018

Cher(e)s ami(e)s,

Un peu de retard dans la lettre d’information mais c’est pour la bonne cause puisqu’elle est écrite en direct du Malawi par Ruth, notre amie de toujours et nouveau membre de Kudimba UK. Elle arrive au Malawi après Judy, membre fondateur du bureau anglais, qui a quitté le pays il y a quelques semaines.

« Ma première impression est esthétique, ce pays est beau, la seconde est sensitive, il fait chaud et je ne parle pas que de température. Les Malawites sont très chaleureux. Je suis accueilli à ma descente d’avion par Max, le correspondant local de Kudimba. La saison des pluies tarde à finir, et, roulant vers Senga Bay en contemplant un paysage si vert je ne peux m’empêcher de penser combien la nature est généreuse.

Nous croisons de nombreuses bicyclettes chargées de cargaisons diverses, des chèvres, du bois pour la cuisine. J’admire la force des femmes qui marchent le long des routes en portant de lourdes charges sur leurs têtes.

Les maisons sont faites de terre ou de briques, les toits sont couverts de chaume. Je me demande comment les gens peuvent rester au sec quand la pluie est forte.
Malgré cette pauvreté évidente, les gens semblent heureux et ne sont jamais avares de sourire.

Nous arrivons bientôt à Lifuwu pour visiter Kudimba Foundation. Je suis étonné de voir à quel point les travaux ont avancé.
Le chalet de bois est terminé, occupé par Michaël et Aurélia, les premiers volontaires, impliqués dans la construction du bâtiment administratif.

Cornelio, le responsable du site fait un travail fantastique de coordination pour s’assurer que tout fonctionne bien. Il a planté les premiers arbres du jardin de Kudimba. papayes, tamarin et fruits de la passion nous régaleront bientôt. Profitant de l’inondation de notre terrain, Cornelio a planté du riz et de la canne à sucre. Beaucoup de fruits et légumes poussent déjà sur le terrain.

Ces cultures variées sont l’expression de notre vision de la permaculture, cette méthode d’agriculture durable qui nourrira, emploiera et participera à l’éducation de nos étudiants.

Cornelio a surveillé de près les étapes de construction du bâtiment administratif. A mon arrivée, le bâtiment était une coquille vide de briques et de ciment. Nous avons maintenant des douches et des toilettes, le toit est en construction et le réservoir d’eau de 2000 l est en place. Les étapes suivantes consisteront en l’installation de l’électricité, le plâtrage des murs puis l’installation des sols.

La rencontre avec les Malawites a été l’un des moments forts de mon séjour. Comme évoqué plus haut, les gens sont amicaux et ouverts. J’ai eu la chance de rencontrer les nouveaux membres de Kudimba, Lajidu, le petit garçon de Ulita, né il y a deux semaines puis Stella, la petite fille de Cornelio, née il y a 10 jours. Mamans et bébés se potent bien et sont reconnaissants du soutien apporté par Kudimba.

J’ai aussi pu rencontrer Austin, le jeune homme bénéficiant d’une bourse d’étude de Kudimba. Il fait des études dans le secteur de la Santé Publique dans une Université de Lilongwe, la capitale du Malawi. Il est heureux et apprécie chaque jour de s’être vu offert l’opportunité d’étudier à un tel niveau. Une opportunité trop rare au Malawi qui lui ouvrira bien des portes à l’avenir.

Je ne peux pas continuer cette lettre d’information sans mentionner les enfants de Kunyumba, le projet fondateur de Kudimba. J’ai adoré les rencontrer et passer du temps avec eux.

Ils sont un excellent remède au stress et à nos petits problèmes quotidien. Ils sont une source d’inspiration au regard de leur handicap qui ne les empêche pas d’apprécier l’instant présent. Ils sont en bonne santé et grandissent bien…

Avec Kudimba, pour chaque avancées positives, il y a presque toujours des problèmes à surmonter. Les pluies diluviennes de la saison des pluies ont amplifié les inondations sur nos terres. Le terrain est très plat et la proximité du lac favorise le risque d’inondations.

Nous travaillons actuellement sur des solutions pérennes. La plantation d’arbres et de différentes cultures aidera à drainer le terrain. Mais les bâtiments actuels et futurs sont potentiellement menacés. Nous aurons besoin d’investir dans une opération de remblaiement.

Nous devons sans cesse être vigilant pour que le travail de construction soit de bonne qualité et réalisé de la meilleure façon possible. Par exemple, un toit doit être construit avant que l’électricité ne soit installée… Pour ajouter une note positive, tous nos bâtiments se sont avérés être étanches et stables lors de très fortes tempêtes !

Un autre obstacle à surmonter est la présence d’un pilier électrique sur la terre de Kudimba à l’endroit même ou nous souhaitons construire le centre éducatif. Le pilier doit être déplacé car il est en mauvais état mais la compagnie d’électricité souhaite nous faire payer (très cher) un déplacement pourtant planifié par leurs services.

Un des défis auxquels Kudimba est confronté est la forte attente des jeunes Malawites en terme d’éducation et de qualifications. Nous aimerions pouvoir supporter financièrement plus de ces jeunes, notamment les plus vulnérables, privés de tous moyens financiers. Pour cela, nous aurions besoin de petits dons réguliers qui nous aideraient à changer la vie de ces jeunes durablement. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez soutenir un étudiant via un don mensuel à notre fonds d’éducation.

Pour finir, j’ai aimé mon séjour au Malawi et j’ai aimé voir les progrès de Kudimba de mes propres yeux, après en avoir tant entendu parler. Quel beau travail ! Je suis maintenant impatiente de rejoindre Kudimba pour participer à son développement futur. »

Nous remercions Ruth pour avoir partagé ses sentiments et ses impressions dans cette lettre d’information. Nous sommes très heureux de l’accueillir dans l’équipe de Kudimba.

Encore plus de nouvelles dans notre bulletin estival ou sur notre site web: www.kudimba.org

L’équipe Kudimba

 

Lettre d’information Noël 2017

Cher(e)s ami(e)s,

Mais où est passé 2017 ?

Il y a un an seulement, nous commencions les travaux sur le terrain de Kudimba.

Nous avons accompli tellement de choses en si peu de temps qu’il nous semble que Cornelio, le manager du projet, et sa famille ont vécu dans leur maison de Lifuwu depuis toujours. Nous avons maintenant une remise qui nous permet de ranger outils et matériaux de construction en toute sécurité, nous avons creusé un puit, une fosse septique, à la pointe de la technologie, nous avons érigé un château d’eau, nous nous sommes raccordé au réseau électrique national. La propriété est clôturée et le premier chalet résidentiel pour les invités ne nécessite plus que quelques ultimes retouches. Les fondations du bâtiment administratif et des sanitaires sont prêtes.

La prochaine étape est de terminer le bâtiment administratif et les sanitaires. Nous allons acquérir un un nouveau réservoir d’eau pour le château d’eau, acheter une pompe solaire pour amener l’eau du puit au château d’eau.

Nous construirons un bâtiment spécifique pour protéger la pompe solaire, notre premier volontaire qui est plombier procédera au raccordement de toutes ces unités. Nous achèterons prochainement un filtre à eau à cartouche céramique pour fournir l’eau potable à notre communauté.

Si le budget le permet, nous continuerons avec une cuisine en plein air, un espace éducatif, une deuxième bloc sanitaire, un bac à laver et des portails à l’avant et à l’arrière de la propriété.

Quand tout cela sera réalisé, les travaux de construction ne sont pas encore terminés, mais le projet sera opérationnel, prêt à recevoir les premiers jeunes pour les activités de jour, car nous ne fournissons alors que des soins et activités de proximité.

Dans le même temps, nous devons songer à construire des meubles, développer le jardin et planter la clôture naturelle le long de la clôture actuelle.

Judy, de Kudimba UK, sera notre « cobaye » pour tester le confort de notre premier bungalow. Elle y logera pour la première fois en février et nous donnera son avis éclairé.

Optimiste, notre objectif initial était d’ouvrir les portes de Kudimba en avril 2018. Il nous semble impossible de tenir ce délai en raison des retards incontrôlables pris au début du projet. Si tout se passe bien et que nous réussissons à trouver le budget nécessaire, l’ouverture aura lieu en fin d’année 2018.

Nous rappelons que chaque livre, euro, dollar ou kwacha malawite donné à Kudimba est utilisé à 100% pour aider les jeunes gens vulnérables de la région de Salima. Tous les membres de Kudimba hors Malawi travaillent gratuitement et paient leurs voyages sur leurs propres deniers. Au Malawi, Kudimba rétribue ses salariés suffisamment pour qu’ils puissent subvenir aux besoins de leur famille. Nous les aidons également financièrement dans les situations d’urgence (maladie, hospitalisation) et encourageons l’éducation de leurs enfants.

Nous sommes très heureux d’accueillir Mercy, un nouveau membre dans l’équipe de Kudimba. Elle sera responsable des services sociaux et de l’accueil des visiteurs au Malawi. Mercy se prépare actuellement à cette tâche, en suivant des cours d’informatique et en passant son permis de conduire. Après cela, Mercy suivra un cours d’éducation en matière de santé sexuelle.

L’un de nos objectif est de favoriser l’éducation des membres du personnel de Kudimba. Cornelio, le manager, a suivi une formation en permaculture. William et Max, respectivement constructeur et coordinateur, sont également impatients d’y participer. Judy, de Kudimba UK, complètera la formation informatique des membres du personnel, lors de son séjour en février.

Les étudiants que nous finançons vont bien, Jimmy a terminé sa formation de soudeur, nous espérons qu’il trouvera des occasions de mettre sa formation en pratique. Austin est en vacances de Noël, il a terminé sa première année de formation «santé publique», nous attendons impatiemment ses résultats.

En avril 2018, nous accueillerons Ulita, notre première pensionnaire. Elle est issue de Kunyumba, le projet fondateur de Kudimba.

Un grand merci à tous ceux qui ont aidé Kudimba cette année. C’était comme une marée humaine qui portait Kudimba et a ainsi contribué à son succès. Nous avons apprécié à leur juste valeur vos encouragements, votre soutien en temps, argent, idées, suggestions, vente de gâteaux, impression de calendriers, de cartes ou de prospectus, fabrication de bijoux à partir de chambres à air de vélo…

En nous rendant visite et en partageant nos lettres d’information c’est un peu d’espoir que vous partagez .

Nous vous souhaitons à tous un très Joyeux Noël et une Bonne Année 2018.

L’équipe Kudimba

Lettre d’information Automne 2017

Chers amis de Kudimba,

Nous avons avancé à pas de géants ces derniers mois, il est temps de vous donner des nouvelles de Kudimba…

Ça vous semblera étrange mais personne n’a jamais été aussi enthousiastes que nous à l’idée de construire une fosse septique.

Au Malawi, contrairement à l’Europe, l’achat d’une fosse septique prête à l’emploi n’est pas possible. Nous avons donc dû bataillé sec pour trouver les personnes capables de concevoir et construire cette fosse septique.
Après des mois de planification, de recherche, de discussions, de négociations par messages électroniques, nous avons trouvé la solution qui nous semble la meilleure. Cette solution nous est venue d’une équipe d’experts locaux. Conformément à nos souhaits, cette fosse septique pourra faire face aux sécheresses, aux inondations et même aux tremblements de terre. La bonnes nouvelle est que le personnel, les membres de Kudimba et les visiteurs de Kudimba auront de vraies toilettes à l’avenir 😉
Dans notre beau village de lifuwu, des vaches, des chèvres, des moutons et des poulets voraces se promènent librement, c’est assez bucolique mais peu pratique lorsqu’on essaie de faire pousser des fruits et des légumes.
Nous avions besoin d’une clôture. Nous avons donc demandé à Foster de la construire. Il a fait un travail formidable… Foster est l’agent de sécurité mais aussi le chauffeur de vélo-taxi de Kunyumba. A ses heures perdues, il est également constructeur de clôtures.
Nul doute que nous avons choisi la solution la plus locale, écologique et économique pour protéger nos futures cultures biologiques de ces animaux gloutons.
A terme, cette clôture temporaire sera doublée d’une clôture végétale naturelle.
Austin et Jimmy, les étudiants que nous supportons financièrement réussissent dans leur domaine respectif. Austin se spécialise dans le secteur de la santé publique et Jimmy sera soudeur au terme du second semestre de sa formation professionnelle.
Kunyumba, le projet original pour les enfants en bas âge a récemment fêté son neuvième anniversaire.
Durant les huit premières années de son existence, nous avions eu l’immense bonheur de voir grandir les enfants en même temps que le groupe.
Le destin a tourné l’an dernier et, en moins de 12 mois, nous avons dû dire adieu à trois de nos protégés… Les causes de leur décès sont diverses et s’expliquent par des pathologies lourdes parfois combinées.
Certains sont décédés brutalement, certains des suites de longues maladies. Une seule certitude, tous, sont partis trop tôt…
Avec une infinie tristesse, nous avons dû dire au revoir à Patrick récemment. Patrick était arrivé à Kunyumba il y a quelques années, en raison de sérieux problèmes de santé. Il était trop faible pour aller à l’école et sa maman, luttait seule, pour s’occuper de lui et de ses frères et sœurs. Patrick combinait plusieurs pathologies lourdes qui malgré nos efforts et des traitements médicaux constants ces dernières années se sont révélées incurables.
Nous savions que l’issue serait fatale mais Patrick a lutté de toutes ses forces pour vivre le plus longtemps possible. Il voulait vivre et montrait toujours une grande compassion pour ceux qui l’entouraient. Patrick ne se plaignait jamais, souriait toujours et s’est révélé être le meilleur des guides en plus d’un soutien sans faille pour les enfants les plus handicapés. Ceux qui ont rencontrés Patrick seront d’accord pour dire qu’il était un garçon remarquable. Nous lui avions réservé une place de choix à Kudimba. Il nous manquera…
C’est pour lui et tous les autres que nous continuons…
Les plans de Kudimba à court terme prennent forme. Nous avons des nouvelles toutes fraiches des deux volontaires français qui viendront au Malawi pendant trois mois pour nous aider à développer Kudimba. Aurelia est pédiatre et travaillera dans l’hôpital local. A l’aune des tristes événements passés, ses compétences seront fortement appréciées au Malawi. Michaël, quant à lui, est plombier et nous aidera à résoudre le puzzle que constitue l’assainissement de Kudimba. Il nous aidera à concevoir un système de gestion de l’eau intelligent, qui régulera le surplus d’eau pendant la saison des pluies, puis le manque d’eau en saison sèche. Nous avons imaginé un système qui nous permettra de purifier et réutiliser une partie des eaux dites « grises » issues de la cuisine, de la douche et de la lessive. Ces eaux récupérées seront réutilisées pour l’irrigation du jardin et pour les chasses d’eau des toilette.
Nous planifions d’ors et déjà, les prochaines phases de développement. Un bâtiment administratif et une cuisine sortirons bientôt de terre.
Afin d’accueillir nos deux premiers volontaires, nous prévoyons la construction d’un premier bungalow qui accueillera d’autres bénévoles à l’avenir…
Un immense merci aux étudiants de l’Ecole Internationale de Bruxelles (ISB) qui ont fait un excellent travail en collectant une très jolie somme pour Kudimba lors de leur « Runathon » annuel ! Cette contribution sera vraiment utile à la construction de Kudimba.
Nous terminerons sur cette bonne note et vous disons à bientôt.
L’équipe Kudimba
Suivez-nous sur Facebook: Fondation Kudimba
ou sur notre site internet : www.kudimba.org